Continuer et avancer

01 Novembre 2016 - Actu Equipe B

Autant le match des B’Boys contre St Priest avait été décevant, autant celui contre Meyzieu fut rassurant. Contre une équipe invaincue et aux physiques pour le moins impressionnants, il a fallu à nos bleus faire preuve d’un maximum de ressources. Et honnêtement, ils ont su répondre au défi qu’on leur proposait, faisant douter leurs adversaires du jour jusqu’à la dernière minute.

Même s’ils concèdent une pénalité dès la 4e, les hommes du duo Malek-Wilson ont, contrairement à leurs précédentes sorties, réussi leur entame de match. Présents sur tous les ballons, organisés offensivement et surtout maintenant un pressing constant, ils ont réussi à contenir les assauts de Meyzieu et surtout à les pousser à la faute. Après 20 minutes d’âpre combat où les packs se sont neutralisé à tour de rôle, les beaunois vont enquiller 3 pénalités en 15 minutes (1 x Lalarme, 2 x Aileni) pour mener 9-3 à la mi-temps. On ne pensait pas être à pareille fête tant l’adversaire du jour a de la valeur.

Dommage que le trou d’air bleu arrive juste après la reprise. Quelque peu fébriles en défense, les B’Boys vont plier une première fois et laisser le loisir à Meyzieu d’inscrire le premier essai de la rencontre, transformé qui plus est. Il va falloir à nouveau retourner au charbon et courir après le score. Mais pas question d’abandonner, chacun se remotive pour se mettre au service du collectif car on sent qu’il y a un coup à faire. Meyzieu doute et n’a pas l’habitude de cette situation. Avants ou arrières, chacun s’arrache sur le moindre ballon et s’attache à faire vivre et surtout circuler le ballon. Et ça paie : 54e, nouvelle pénalité d’Aileni et voilà le CSB qui vire en tête 12-10. On sait d’avance que les 25 dernières minutes vont être tendues car la fatigue et le défi physique imposé par les banlieusards lyonnais commencent à laisser des traces. Et c’est leur expérience qui fait la différence et leur permet de marquer un 2e essai à la 60e. Ils ont repris la main sur la rencontre et le font savoir. Les bleus n’arrivent plus à attaquer et défendent comme de beaux diables sur leur ligne sans parvenir à s’extirper de leur moitié de terrain. Et Meyzieu en profite pour enfoncer le clou à la 80e : 3e essai, score final 12-20. Et on est déçus …

Non pas déçus des joueurs qui ont tout donné mais déçus pour eux car en ce dimanche, on sentait que l’exploit était à portée de crampons. Même le leader de la poule ne s’attendait pas à tomber sur une si belle équipe. Alors que manque t’il ? Sûrement un peu de kilos, un peu d’expérience et surtout retrouver le chemin de l'essai. Et cela, ça s’acquiert avec le temps et le travail. Cette équipe a fait le choix de la jeunesse, en témoigne la première titularisation ce week-end d’Augustin Morales (20 ans) et Hugo Loubet (18 ans) qui viennent rejoindre les autres jeunots de l’équipe. Entraînés dans le sillon de joueurs d’expérience tels Hegner, les frères Guillemin ou encore Astolfi et tous les autres, ces « petits » montrent tous les dimanches un formidable enthousiasme. L’esprit de groupe, y a que ça de vrai !

Alors, point d’atermoiements ou de déception, on retourne à la mine et on bosse. Tout cela va payer très prochainement.

Les galeries photos associées