CS Beaune - Rugby Epernay Champagne : les réactions

19 Mars 2018 - Actu Equipe A

Plus on approche de la fin de la saison régulière, plus les rencontres sont âpres et disputées. La réception d'Epernay ce dimanche n'a pas fait exception à la règle. Pour la 1ère fois, on a vu un CS Beaune en difficulté pendant une mi-temps face à une équipe d'Epernay venue avec le mors aux dents. Cueillis à froid par un premier essai dès le début de la recontre puis par un second sur interception, les bleus se retrouvent menés 9-14 à la pause. Une situation pas facile d'autant que nos joueurs avaient du mal à trouver leurs marques sur le terrain, ce qui engendraient de trop nombreuses fautes. Mais les citrons leur furent bénéfiques : à la reprise, la situation s'inverse et ce sont eux qui marqueront un essai dans les premières minutes. Un Fourie des grands jours leur permettra d'augmenter petit à petit leur capital points, profitant d'un collectif et d'un pressing retrouvés pour pousser Epernay, pourtant des plus présents au combat et refusant de se rendre, à la faute. Bref, on a eu chaud (enfin façon de parler parce qu'en vrai, qu'est ce qu'on a eu froid !) mais la force d'un groupe solide est de se sortir de ce genre de situation. Certains regretteront le "beau jeu", les grandes envolées, pléhorte d'essais. Je leur répondrais qu'on devient exigeant : c'est quand même une 8e victoire consécutive, une invincibilité à domicile préservée (bah oui, on est chez nous quand même !), un score de 24-18. Enfin, on a surtout des joueurs qui ont su reconnaître leurs erreurs et qui ont tout mis en oeuvre pendant 40 minutes pour les corriger. Pas vraiment de quoi se plaindre, non ?

Sébastien Magnat (entraîneur) : " Ce qu'on a pu voir aujourd'hui, c'est que même quand nous ne sommes pas dans un bon jour, nous avons la capacité de gagner des matches. Cette rencontre a montré que l'équipe avait un véritable esprit de compétition mais surtout de vie collective car ils se sont tous battus pour ne pas perdre ce match. Après avoir inscrit 14 points en 20 minutes, Epernay n'a plus rien marqué pendant les 60 restantes. On a su mettre notre capacité à se remettre en question au service de ce match et l'expérience de cette rencontre nous servira pour la suite. Ca valide aussi le fait que quand on met l'envie et l'intensité dans le mouvement, on sort une 2e mi-temps de grande qualité comme aujourd'hui et on arrive à produire un jeu plus conforme à nos habitudes.''

Lucas Santa Cruz (2e ligne et dans un français quasi impeccable) : "Ca a été très difficile en 1ère mi-temps, nous avons été déconcentrés par Epernay mais surtout on a eu du mal à avancer. On se sentait lourd, tout comme le terrain. Le temps ne nous a pas aidés non plus, le ballon glissant nous empêchaient de faire des passes et de poser notre jeu. En 2e période, l'équipe a beaucoup plus communiqué, a été plus agressive dans le combat, plus appliquée et plus engagée ce qui nous a permis de gagner à la fin. Il y a eu une mi-temps pour eux et une mi-temps pour nous."

Vinaya Wakanivuga (centre) : " Nous n'avons pas fait une bonne entame de match. Pendant toute la 1ère période, on a donné et redonné confiance à Epernay. On s'est dépensé en défense, avons perdu trop de ballons tout en donnant des munitions à notre adversaire. En plus, la météo nous empêchait de trouver des solutions. A l'inverse, on fait un bon début de 2e mi-temps, on retrouve les bases de notre jeu et cela a bien fonctionné puisqu'au final, on arrive à l'emporter."

Adrien Duband (ailier) : "On commet trop de fautes en 1ère mi-temps et on subit beaucoup. A la reprise, on se rattrape en mettant plus d'intensité, de combat et d'application. Au final, on remporte une victoire, certes dans la difficulté, mais une victoire importante. L'essentiel a été préservé et l'objectif atteint."

Les galeries photos associées