CS Beaune VS RC Drancy (espoirs) : les réactions

30 Janvier 2020 - Actu Espoirs Fédéraux 1

Du très bon, du bon et du moins bon, ainsi pourrait-être résumée la rencontre des espoirs de dimanche dernier contre Drancy. 35 minutes impeccables avec du jeu, de la volonté, de l'engagement et du sérieux, en témoignent toutes les pénalités passées par Billard qui permettaient alors aux bleus de faire la course en tête. Et, puis un essai encaissé à la 40e qui, semble-t-il, soit resté dans les têtes au moment d'aborder la seconde période. Et là, nos jeunes joueurs ont un peu perdu le fil de leur jeu. La rébellion des 10 dernières minutes resta vaine, Drancy repartait vainqueur de Jean-Guiral sur un score de 12 à 24 qu'on ne peut s'empêcher de trouver un peu dur. Mais voilà, on retiendra les progrès, le fait qu'il y avait 23 joueurs sur la feuille de match, 24 à l'entraînement précédent le match. Même si la logique voudrait que ce soit tout le temps le cas, ça donne quand même du baume au cœur de voir que les discours sont entendus. Et comme ils le disent tous unanimement : " Ca va payer un jour ". 

Réactions 

Enzo Guyot (pilier) : " C'est vraiment très rageant parce qu'on pouvait gagner ce match, surtout en première mi-temps où on doit enfoncer le clou plus vite. Sur la 2e mi-temps, ce n'est pas qu'on ait baissé les bras puisqu'on a laissé de l'engagement mais on trop laissé filé de points facilement. C'est tout ce que je pense de la physionomie du match. Ce n'est pas le premier essai sur le gong avant la pause qui nous met un coup de marteau derrière la tête, c'est le fait qu'ils ont déroulé derrière, qu'ils ont déroulé le jeu qu'ils pratiquent souvent. Pourtant, on le connaît leur jeu mais ils y ont mis bien plus d'engagement que sur la première période. On ne s'y attendait pas forcément, c'est peut-être pour cela que c'est devenu compliqué. En fin de première mi-temps, on a commencé à s'agacer, à manquer un peu d'attention c'est d'ailleurs pour cela qu'on encaisse l'essai. Cela ne nous a pas porté tort sur le score à ce moment-là puisqu'on restait en tête. On s'est surtout agacé envers nous-mêmes en fait, plutôt qu'envers les autres parce qu'on se sentait frustré de ne pas concrétiser, tout simplement. Ce que je retiendrai de positif, je pense que c'est l'agressivité, qui était le mot d'ordre aujourd'hui, et l'engagement. C'est un des seuls matchs où on a mis de l'engagement jusqu'au bout, de la 1ère à la 80e. On n'a rien lâché et ça, je trouve que c'est assez honorable. On aussi joué en équipe, il n'y a rien à dire là-dessus. Je pense qu'on a bien géré le match mais on a eu des petits déficits personnels, chacun d'entre nous en a eu, il n'y a personne de visé en particulier. Mais du coup, eux, ils ont pu trouver des espaces et continuer à marquer des points. Maintenant, on va se remobiliser. On a un peu de repos donc on va en profiter pour essayer de bien rattaquer sur un bon bloc qui va, je pense, piquer. On se déplace à Bourgoin, c'est une équipe qu'on ne connaît pas, donc on va essayer d'y mettre de l'agressivité, de l'engagement et ça va payer. Forcément, un jour, ça va payer."

Martin Serrigny (3e ligne) : " On y a cru jusqu'au bout mais on n'a pas été assez vigilant en défense et on a baissé les bras trop tôt. Il faut qu'on travaille ça à l'entraînement mais ça va payer. On s'est démobilisé quand on a commencé à encaisser des essais. Dès le début de la 2e mi-temps, on n'était plus dans le match. C'est vraiment dommage parce qu'on avait assez de monde sur le banc. A titre personnel, j'aime bien mon replacement en 3e ligne, c'est un poste qui me plaît. Je dois encore m'y faire et apprendre mais je me sens bien. Sur le match, on retiendra quand même notre grosse défense, on a été bon dans ce secteur, et un bon esprit d'équipe. Il faut qu'on aille vers le positif, qu'on ne baisse pas les bras aux entraînements. On va continuer de bosser même si on est 20 à chaque match. 

Hugo Loubet (1/2 de mêlée) : " On est déçu et frustré parce qu'on fait une bonne première période. Et en seconde, on relâche complètement, on n'arrive pas à avoir le ballon, on ne se dégage pas forcément de notre camp comme il faut. On fait beaucoup d'erreur de mains et ils marquent beaucoup de points sur ça et nous mettent en danger. Les choses étaient bien parties, peut-être que ça a pêché physiquement, je ne sais pas, je ne vois pas trop d'autre explication. On tire du positif dans le combat surtout parce qu'on a été présent en première période. On est resté sur notre ligne, on n'a pas lâché, on a été mis en danger mais on n'a pas lâché. Sinon, pour le reste, le jeu avec ballons reste encore compliqué mais c'est parce qu'on n'est pas encore assez nombreux à l'entraînement. Ça a été mieux cette semaine, on était un peu plus même si on ne peut pas encore s'entraîner qualitativement parlant, tout simplement parce qu'on n'est pas assez. A titre personnel, c'était mon premier match depuis 2 mois, dans les 10 premières minutes, j'étais occis (rires). C'est surtout les 10, 20 premières minutes qui ont été compliquées, après ma cuisse a bien tenu. Ca surtout été au niveau du souffle et les jambes lourdes à la fin. On a maintenant deux, trois semaines de repos avant le prochain match, je pense qu'on va passer à deux entraînements par semaine. Et la 3e semaine, on va essayer de s'y filer un maximum à l'entraînement pour aller gagner à la reprise."