CS Beaune VS RO Grasse : les réactions

10 Septembre 2018 - Actu Equipe A

Hier, les Beaunois retrouvaient leur public et la pelouse de Jean-Guiral pour la 1ère fois depuis le 27 Mai et la montée en fédérale 1. En 4 mois, certains sont partis, d'autres sont arrivés, un nouveau groupe s'est formé sur les fondations de celui existant déjà. Mais, on a déjà pu noter que l'état d'esprit est resté intact. Les recrues ont trouvé leur place, les anciens sont fidèles au poste.

Par contre, ce qui a changé et bien changé, ce sont les exigences liés à la Fédérale 1, qu'elles soient sur ou hors du terrain. Oui, j'avoue cela change un peu nos habitudes et il va falloir s'y faire. On entendait de ci de là parler d'un fossé entre F2 et F1, et bien ce n'est pas complètement faux. L'engagement doit être encore plus fort, les combats encore plus rudes. Contre Grasse, il a fallu une mi-temps aux bleus pour se mettre dedans. Non pas qu'ils n'aient rien fait, loin de là ! On a notamment pu être rassurés sur leurs vertus défensives. Pour l'attaque, il a fallu attendre la 32e et un premier essai signé Qadiri pour voir les beaunois ouvrir le score. Il n'a fallu que quelques minutes pour que Grasse ne suivent l'exemple et vire en tête à la mi-temps. La seconde période, de meilleure facture, a montré avec deux autres essais à la clé signé Perrier et Pagès, que les bleus n'avaient pas laissé leur jeu d'attaque en F2. Alors bien évidemment, il faut laisser le temps aux joueurs de se trouver, aux automatismes de se créer. Il faudra de la patience et de la compréhension, car franchement, tout sera difficile. Mais un groupe est là et bien là, ne reste maintenant qu'à les soutenir dans ce combat.

Sébastien Magnat (entraîneur principal) : " Je suis vraiment très satisfait de la victoire. On s'attendait à un gros combat, ce fut le cas comme ça le sera toute la saison de toute façon. On a eu du mal à aborder le match car on a manqué de possessions de balle. La 2e mi-temps fut bien meilleure, on a réussi à mettre en place le jeu que l'on voulait et on a surtout empêché Grasse de repartir avec le bonus défensif, ce qui était l'un des objectifs de la journée. Ce match doit maintenant nous servir de référence, ou de point de départ, dans le long chemin qui nous attend face aux différentes équipes de cette très grosse poule ".

Ephraïm Taukafa (entraîneur des avants) : " Nous nous attendions à un gros match et à une équipe très agressive en face. Les garçons ont respecté le plan de jeu et attendu le bon moment pour pouvoir s'exprimer et prendre le dessus. Ce groupe a la force de caractère nécessaire pour avancer ensemble même lorsque c'est difficile et c'est ce qui a fait la différence aujourd'hui. Maintenant, nous avons évidemment encore beaucoup de travail et nous allons nous concentrer un maximum pour affronter Dijon."

Jérémy Bayle (3e ligne, capitaine) : " Mettons nous tout de suite dans la tête qu'il n'y aura aucun match facile. Tout le monde va vouloir venir chercher des points chez le promu. Grasse repart aujourd'hui avec zéro point et c'est une satisfaction pour nous. En première période, on commet beaucoup de fautes dans la mise en route, des fautes bêtes qui ont permis à Grasse de toujours rester dangereux. En seconde mi-temps, on a senti qu'on était physiquement mieux qu'eux. Le fait d'avoir su les déplacer pendant tout le match nous a permis de trouver les failles quand il l'a fallu. Aujourd'hui, on a appris et on va continuer à progresser de dimanche en dimanche. Il nous reste maintenant à confirmer notre résultat d'aujourd'hui. "

Santiago Iglesias (talonneur) ; " Ca a été très difficile, nous avons mis du temps à mettre notre jeu en place. Par contre, on s'est battus sur vraiment tous les secteurs du jeu. A la mi-temps, on a retrouvé le bon chemin. Les coaches ont trouvé les bons mots pour nous aider à rester positif. On sait qu'on doit travailler mais on est sur la bonne route. On a besoin de temps tous ensemble, au niveau du jeu mais le groupe a un très bon esprit et c'est ce qui va nous aider à tenir toute la saison. "

Quentin Lucet (centre) : " On a un bon groupe, un bon état d'esprit. La cohésion entre nous est déjà là. Maintenant, il faut qu'on arrive à mieux l'exprimer surle terrain, à construire le lien entre les 3/4 et les avants. Aujourd'hui, on a clairement manqué de munitions, il va falloir qu'on règle ce problème. En défense, on a parfois manqué de combat et d'agressivité. Dès qu'on trouvera nos automatismes, tout ira mieux ".

Prochain rendez-vous pour nos Beaunois, ce dimanche 16 Septembre avec un derby contre le Stade Dijonnais, à Dijon.