Espoirs : CS Beaune VS AS Mâcon : les réactions

25 Février 2019 - Actu Espoirs Fédéraux 1

Apprendre de ses erreurs fait partie du processus « devenir grand ». Il semble que les espoirs l’aient compris. Auteurs d’une prestation que l’on pouvait qualifier de pas terrible contre Vienne il y a une semaine, la troupe d’Alex Gilot a su se remotiver pour remporter une victoire à 6 essais et bonus offensif en extra contre Mâcon hier. Au-delà du résultat, bien évidemment plus que satisfaisant, c’est surtout la manière que l’on retiendra. Tout ne fut pas parfait, en témoignent les 15 points sur pénalité inscrits par Mâcon, il y eut encore des ballons échappés et des petites erreurs de ci de là. Mais les problèmes de placements entrevus à Vienne furent presque oubliés. Et surtout, les joueurs ont communiqué. Et quand on se parle sur un terrain, tout va tout de suite mieux.

Sur les 6 essais inscrits, 4 sont à mettre au crédit du collectif. Beaucoup de joueurs ont touché le ballon avant que Lemoine, Bergeret ou encore Duband n’atterrissent derrière la ligne. Les essais de Quenot (qui permit aux bleus de virer en tête juste avant que l’arbitre ne siffle la mi-temps) et de Boucaud témoignent de l’énergie mise par le pack pour les propulser dans l’en-but. Ces jeunes ont su attendre le bon moment, sans précipitation, pour revenir sur des adversaires qui leur ont mené la vie dure en 1ère période. Sur la seconde, à l’exception d’un dernier quart d’heure plus compliqué physiquement, ce sont bien les Beaunois qui ont tenu le terrain avec une occupation judicieuse.

Tout ça pour dire qu’on est vraiment contents de ce résultat. A titre comptable pour la suite de ce championnat mais également pour le mental de ces jeunes. A 18-20 ans, ils ont su prendre conscience de la notion de travail  et d’effort. Il va falloir maintenant que ça continue dans ce sens car le prochain match qui s’annonce contre Chambéry (3e de poule juste derrière … Beaune) sera tout sauf une partie de plaisir. Mais en gardant l’état d’esprit et d’équipe vu hier, rien ne sera impossible.

Alex Gilot (entraîneur) : « Aujourd’hui, chaque joueur a mis l’investissement demandé pour exister. J’ai été exigeant avec eux toute la semaine et j’attendais une réaction des jeunes tant individuellement que collectivement. Les consignes étaient de multiplier les temps de jeu, conserver le ballon, faire courir l’adversaire et créer des failles dans leur défense. On a réussi à marquer 4 essais sur 6 construits de manière collective. On a ainsi pu voir que le travail fourni a été compris et appliqué. Les joueurs redescendus de l’équipe première ont su être des leaders et entraîner les jeunes dans leur sillage. Maintenant, les joueurs vont être en repos cette semaine. On va les laisser souffler parce qu’ils sont sur le front depuis le 04 janvier et on leur en a beaucoup demandé. Et quand on reprendra, ce sera avec l’objectif d’aller chercher au moins un point de bonus à Chambéry. On s’était fixé comme objectif de finir la phase aller avec 10 points. On est à 9 pour le moment, on sait ce qu’il nous reste à faire. »

Alexis Dumartenot (talonneur) : « Même si on a manqué de physique dans le dernier quart d’heure où on était morts, on a réussi à tenir les 80 minutes. On fait un bon début de match en étant efficaces en touches et en mêlée ce qui nous permis de récupérer des ballons. Défensivement, on a été hargneux et pour le coup, c’est Mâcon qui a perdu ses munitions. Offensivement, on était bien placés et on a très souvent avancé. On s’est bien liés dans les mauls, on ne s’est par précipités comme on l’avait fait contre Vienne et surtout on s’est parlé. Tout était réuni pour qu’on gagne ce match. »

Maxime Quedrue (3e ligne) : « C’était un match où on devait montrer ce qu’on savait faire par rapport à notre prestation de la semaine dernière. On a joué collectif pendant 80 minutes, on a voulu avancer et le fait de vouloir être tous ensemble à amener les essais. C’est la preuve que, quand on joue en équipe, on peut se sortir de n’importe quelle situation. Même quand on était menés juste avant la mi-temps, on savait qu’on ne craquerait pas et qu’en mettant la même intensité que celle qu’on fournissait depuis le début de la rencontre, on allait pouvoir faire quelque chose. »

Jérémy Lemoine (1/2 d’ouverture) : « Dès l’échauffement, on était concentrés. Il y avait l’envie de bien faire et de montrer un autre visage que celui de Vienne. La différence par rapport à la semaine dernière, c’est le mental. Vendredi, on avait réalisé un entraînement de qualité qui était de bon augure pour aujourd’hui. Cette victoire et ce score, on est tous allés la chercher. On a réussi de belles remontées de balle, on a réglé des détails défensivement et offensivement qui nous avaient coûté chers contre Vienne. On a su être patient et tenir le ballon, alterner les temps de jeu et exploiter la moindre occasion. On avait et à cœur de se racheter et à cœur de confirmer la victoire contre Suresnes. Tout le monde s’est envoyé dans ce sens et c’est ce qui nous a permis de dominer Mâcon. »

NB : On a une grosse pensée pour Corentin Thomassin, le bouillant 3e ligne de l'équipe espoir en pleine ascension depuis le début de saison. Victime d'une vilaine blessure à l'entrainement il y a quelques semaine, le jeune joueur de 18 ans va malheureusement rester éloigné des terrains pendant une longue période. On lui souhaite plein de courage et on est certain qu'il reviendra encore plus fort.