Jérémy Bayle : " D'abord le maintien, ensuite on verra "

11 Juin 2019 - Actu Equipe A

Le temps passe vite. Jérémy Bayle, capitaine de nos bleus, va entamer sa 4e saison au CS Beaune. L’expérimenté 3e ligne a montré cette année à quel point il était important d’avoir un papa au sein du pack tant la mêlée et le jeu devant ont été primordiaux pour se maintenir. Il revient avec nous sur cette 1ère saison du CSB au cœur de l’élite amateur et des enseignements qui en ont été tirés.

CSB : « Quel regard portes-tu sur la saison qui vient de s’écouler ? »

JB : « Ce fut une saison dense avec une poule assez compliquée. Il a fallu se mettre très vite dans le bain pour ne pas se retrouver à la traîne. Mais, on a su gardé le contact toute la saison avec un groupe de clubs en milieu de tableau. Au final, je pense qu’on s’en est sortis plutôt correctement. Il nous a manqué un peu de maîtrise et de réussite sur certains matches. Mais, cela s’est équilibré sur la fin de saison où la réussite a basculé de notre côté, nous permettant ainsi de remporter des matches capitaux. »

CSB : « Même si beaucoup de joueurs connaissaient la Fédérale 1, crois-tu qu’il y a eu des difficultés d’adaptation à ce niveau de jeu ? »

JB : « Non, on ne peut pas dire qu’on a mal apprécié le niveau. On n’a pas été surpris, ni dans le bon sens ni dans le mauvais. Il a fallu un certain temps d’adaptation sur quelques détails comme la discipline par exemple. On a été sanctionnés sur des fautes qu’on pouvait se permettre la saison passée en Fédérale 2 mais qui ne sont plus tolérées en Fédérale 1. Sans oublier que notre effectif très diminué par les blessures en début de saison et un calendrier peu favorable ne nous ont pas aidés non plus. »

CSB : « Ta dernière saison en Fédérale 1 remontait à 2015-2016. As-tu trouvé des différences de niveau ? »

JB : « C’est difficile à juger. Je ne pense pas que ça ait trop évolué en 4 ans. En fait, ça dépend beaucoup des équipes que tu rencontres. Il suffit d’une ou deux grosses équipes dans ta poule pour que ça augmente le niveau. »

CSB : « On t’a beaucoup vu être aux avants postes cette saison, en étant beaucoup au combat. Le joueur Bayle se sent-il changé ? »

JB : « Changé non mais c’est peut-être que le niveau de la Fédérale 1 me convient mieux car on a moins la balle. Je suis peut-être plus à l’aise dans le secteur de la défense que l’an dernier où on avait plus la possession. »

CSB : « On a pu découvrir également que, sans une grosse mêlée, il était difficile de s’en sortir. »

JB : « L’avantage que l’on a eu, c’est d’avoir des 1ères lignes aguerris dans le secteur de la mêlée. Il y a eu aussi l’apport d’Epha (Ephraim Taukafa, entraîneur des avants) qui a permis de cadrer tout ça. En Fédérale 1, la mêlée et la touche sont deux facteurs primordiaux. C’est du 50/50 quant à leur impact sur le jeu. »

CSB : « Le recrutement est quasi terminé. As-tu un petit mot sur ce nouveau groupe 2019-2020 ? »

JB : « Avec un effectif inchangé à 80, 85%, on reste dans la continuité de ces deux dernières années. Il faut juste quelques retouches. Au niveau du groupe dans son ensemble, c’est un peu difficile de s’exprimer sans connaître les recrues. Je pourrais en dire plus courant Août. Mais, le recrutement est cohérent par rapport aux joueurs qui partent et les lacunes qu’on a pu avoir la saison dernière. »

CSB : « Quel est l’objectif du capitaine Bayle pour cette 2e saison du CS Beaune en Fédérale 1 ? »

JB : « Ce sera avant tout de faire aussi bien que cette année. Il faut rester réalistes tout en essayant de décrocher le maintien un peu plus tôt que cette saison. Après, et seulement après, on pourra voir ce qui se passera par la suite. Le plus important sera de ne pas refaire ces erreurs qui peuvent coûter chères à la fin d’un match. On a bien progressé sur la touche. Si on arrive à avoir plus de ballons, on pourra mettre plus d’intensités et donc, mettre plus de chances de notre côté. »