La victoire d'un groupe

05 Février 2019 - Actu Espoirs Fédéraux 1

23 Septembre 2018 : les espoirs du CS Beaune s’inclinent contre Suresnes 0 à 73.

03 Février 2019 : les espoirs du CS Beaune s’imposent contre Suresnes 18 à 15.

Cinq mois se sont écoulés entre les deux rencontres. Cinq mois où ces jeunes bleus ont plus que manger leur pain noir, sans victoire et repartant bien souvent les valises bien lourdes de points. Mais petit à petit, les choses se sont améliorées, le travail à payer, les défaites furent moins importantes, des points furent marqués.

Tout cela pour dire qu’elle est méritée cette 1ère victoire en championnat. Parce qu’elle vient récompenser des mois d’efforts, un véritable investissement à l’entraînement mais surtout un état d’esprit de copains, où on n’hésite pas à se donner pour l’autre. On sentait que quelque chose avait changé mais on ne savait pas encore à quel point. Beaucoup de ces joueurs l’ont dit : depuis ce 0-73, ils voulaient prouver des choses. Force est de constater qu’ils avaient raison.

Et parce qu’on a tous besoin d’un petit coup de pouce, on peut remercier l’investissement des joueurs redescendus de l’équipe première. Nassim Aanikid, Toni Grle, Romain Spinnel et Adrien Duband s’y sont filés pour aider les jeunes à remporter ce premier succès. Et quel plaisir aussi de retrouver sur les terrains les deux blessés de trop longue date qu’étaient Raphaël Lebeault et Thomas Lanny. Le premier a su apporté expérience et sérénité, le second a montré qu’il n’avait rien perdu en vista et vitesse pour nous planter deux essais plein d’opportunisme.

Mais, avec tout le respect que je dois à ces joueurs, n’oublions pas que l’ossature de ce groupe est toujours celle du 1er match. Les mêmes qui se battent depuis le premier match, qui ont su serrer les dents en attendant « leur » moment. Comme lors du match de dimanche d’ailleurs. Bien que dominés, ils ont su sortir la défense pour empêcher les costauds parisiens de faire du dégât. Ils ont su aussi profiter des occasions pour scorer quand il le fallait. Et ce n’est pas l’essai inscrit par les visiteurs juste avant la mi-temps qui les a fait plonger. 6-8 à la pause, franchement on aurait signé ! Puis vint la 2e période toujours au courage et le pied de Lanny qui part deux fois emmène le ballon dans l’en-but pour aplatir. Et si c’est bien Suresnes qui dominera la fin des débats, on sentait bien que les espoirs ne laisserait pas filer cette victoire. Le coup de sifflet final leur donnera raison, voilà qui fait du bien au cœur et au moral. Cela n’enlève en aucune façon le fait qu’il reste beaucoup de travail, des imperfections à vite gommer. Mais maintenant qu’ils ont re-goûté à la victoire, nul doute qu’ils ne voudront plus s’en passer.

Alex Gilot (entraîneur) : « On est forcément content de cette victoire après une 1ère phase compliquée. La coupure hivernale a fait du bien car elle nous a permis d’avoir une vraie préparation physique. Avec l’apport des joueurs de 2000 qui viennent de monter et des joueurs redescendus de la A qui ont su donner confiance aux jeunes, ça nous a permis de faire le match complet qu’on attendait. Je retiendrai surtout l’état d’esprit, la défense et le fait que l’on ait proposé du jeu. Par contre, il faudra vraiment qu’on fasse attention à la discipline car ça pourrait nous coûter cher. Il y a eu une prise de conscience individuelle et collective de la part de tous les joueurs. Chacun sait ce qu’il est capable d’apporter sur un terrain. Aujourd’hui, c’était écrit que ce match était pour nous. Je ne veux pas parler de revanche par rapport au 1er match car on sait d’où l’on vient et où on veut aller. Suresnes est l’équipe qui nous permet de nous situer et nous montre tout ce qu’on a appris depuis Septembre. On veut montrer qu’il sera très difficile de venir nous battre chez nous. »

Léo Deschamps (2e ligne) : « On a fait un très bon match en terme de bagarre et de combativité. Par contre, on commet trop de fautes et on concède trop de pénalités. Si l’on compare avec la 1ère partie de saison, c’est 10 fois mieux dans l’engagement. Le travail a payé et on prend conscience qu’on a de vraies qualités. On ne rentre plus sur le terrain avec la peur au ventre. On a également progressé dans les déplacements, la qualité de passe et la prise d’initiative. Avec en plus le renfort des mecs de la 1ère, on sentait qu’on avait un coup à faire. Ca ouvre de nouveaux objectifs de victoire et pour ça, on doit continuer d’avoir confiance en nous. »

Romain Spinel (3e ligne) : « On a très bien engagé le match, on a mis l’intensité qu’il fallait et on a rien lâché. On s’est battus pour que Suresnes ne puisse pas suivre l’action. L’évolution de ce groupe est vraiment remarquable et surtout, tout le monde s’engage et s’y file pour l’autre. C’est un bon groupe de copains  qui ne lâche rien. On l’a vu quand on s’est retrouvés acculés dans notre camps pendant 30 minutes. Ca a mis la pression à Suresnes et on a su marquer quand il le fallait. C’est vraiment de bon augure pour la suite. »

Hugo Loubet (1/2 de mêlée) : « Ce fut un match compliqué qu’on a su prendre dès le début en étant présent dans l’engagement même si on se fait peur par moment. Lorsqu’on menait de 10 points, on s’est laissé aller et du coup on prend des points stupidement. Mais l’essentiel est là et ça fait vraiment du bien de gagner. On a une place à se faire dans cette poule et cette victoire nous met sur le bon chemin pour continuer notre parcours. Je pense qu’on a surtout progressé physiquement  ce qui nous permet de faire des matches complets avec des gars capables de jouer 80 minutes. Et c’est quelque chose de très positif. »