Martin Renaud : " Il faut que ce soit le début d'une nouvelle saison "

07 Février 2020 - Actu U18

Au coup de sifflet final samedi dernier, les U19 pouvaient lever les bras. Alors que la victoire les fuyait depuis le mois de Septembre, celle remportée 32 à 23 à Jean-Guiral contre Nord-Comtois XV et à 14 pendant 65 minutes qui plus est, vaut de l’or en barre. Et plus pour le mental des jeunes que pour le résultat sportif aurait-on envie de dire. Eux qui avaient plutôt tendance à baisser les bras plutôt qu’à les relever quand ça devient plus dur ont su réagir face à la double adversité.

Et c’est encore les joueurs qui en parlent le mieux comme l’ailier Martin Renaud.

CSB : " Cette victoire-là, elle fait plus que du bien ? "

MR : " Oui, c'est une victoire qui fait vraiment, vraiment du bien à toute l'équipe. On a réussi à tenir le match à 14 pendant plus de 60 minutes et ça, c'est énorme. Ca montre qu'il y a une évolution vraiment constante de l'équipe. On n'est pas forcément nombreux aux entraînements mais le peu de joueurs qui viennent, ce sont ceux qu'on voit le samedi et ça, ça fait vraiment plaisir. Je pense que cette victoire va vraiment faire plaisir à tout le monde et surtout aux entraîneurs. Comme quoi, le travail, ça paye beaucoup. "

CSB : " Qu'est-ce qu'il se passe dans vos têtes quand, à la 15e, vous réalisez que vous allez rester à 14 pendant plus de 60 minutes ? "

MR : " Personnellement, je me suis dit que ça allait vraiment devenir très, très dur à partir de ce moment. On était en forme et quand j'ai vu Gabin prendre le carton rouge, je me suis dit que ça allait être compliqué mais les avants m'ont vraiment, vraiment impressionné. Ils ont été monstrueux tout le match. Félicitations à eux, ils ont réussi à ne pas lâcher même si on était en infériorité numérique et ça, c'est beau."

CSB : " Ce n'est pas une année des plus faciles pour les U19, vous avez connu beaucoup de défaites qui sont arrivées sur le fil. Aujourd'hui, c'est une victoire probante. On est beaucoup à penser que votre souci est plus du côté mental que du côté du jeu. Qu'est-ce que tu en penses toi ? "

MR : " Je suis tout à fait d'accord avec ça, ce n'est que dans la tête. On le voit sur le terrain, on a des capacités individuelles, que ce soit dans les passes, dans les plaquages, dans la vitesse qui sont je pense, "gales voire peut-être même au-dessus de certaines équipes de ce championnat. Mais oui, c'est dans la tête. Je ne sais pas, c'est peut-être le manque de motivation de certains aux entraînements. Je veux dire, il y a de moins en moins de monde aux entraînements. Mais là, je pense que cette victoire va justement remotiver les gens à revenir s'entraîner et, ce petit problème dans la tête, on va réussir à passer au-dessus. On recommence sur une bonne lancée. "

CSB : " Tu penses qu'on peut qualifier cette victoire de victoire déclic ou référence ? "

MR : " Un peu des deux je pense. Oui, c'est une victoire déclic parce que j'espère que le déclic sera pour toute l'équipe mais en même temps référence parce qu'on pourra se dire qu'on a réussi à battre l'EMBAR à 14 pendant 60. Et ça, j'espère qu'on va continuer à s'en servir pour la suite. En tous cas, au moins chez nous, à domicile. Ne plus perdre à domicile, je pense que c'est le principal objectif qu'il faut se fixer "

CSB : " A titre personnel, tu nous parles de ton essai et de ta folle chevauchée ? Parce-que c'est arrivé à un moment très tendu, où le CSB n'avait plus que deux points d'avance ? "

MR : " Ca part de quelque chose de tout bête qu'on a justement mis en place à l'entraînement mercredi. Thomas (Lanny, l'entraîneur, NDLR) a vraiment insisté sur le fait de faire plus de combinaisons toutes simples. Je me mets dans le dos du 1er centre, j'appelle le 10, je vois un trou et j'y vais. J'arrive à jouer sur les appuis en face de leur 15 et je vais marquer. J'étais vraiment très, très content parce-que c'est un essai qui nous fait du bien, qui nous a libéré en quelque sorte ". 

CSB : " Tu viens d'employer le mot "simple". Est-ce que tu penses que la solution est dans un retour à la simplicité dans le jeu ? "

MR : " C'est exactement ça, il ne faut pas se prendre la tête. Thomas nous le dit depuis le début de l'année mais ce sont des trucs que l'on n'arrive pas à appliquer. C'est la simplicité, ce sont des choses simples, que l'on maîtrise et comme ça, ça ira mieux. Ce ne sont que des choses simples qu'il faut faire. Cela s'est vu aujourd'hui, on a fait des choses simples et on a gagné le match. On a mis 4 essais de manière simple, sans se prendre la tête ". 

CSB : " Est-ce que c'est le début d'une nouvelle saison ? "

MR : " Oui, exactement. Là, c'est le début d'une toute nouvelle saison. J'espère que les mecs vont prendre conscience de ça. Là, on repart à zéro. Ca a été long, c'est un peu tard mais on repart vraiment à zéro. On est un peu en retard mais il faut que ce soit une nouvelle saison. "