Portrait d'éducateur : Cyril Colin

05 Octobre 2016 - Actu U14

Le choix de préparer l’après-rugby pour un jeune joueur de 22 ans peut sembler curieux de prime abord. Pourtant, quand on apprend à connaître un peu Cyril Colin, pilier originaire de Montbéliard et en provenance des espoirs d’Oyonnax, cela ne semble plus si étrange.

Titulaire de plusieurs diplômes, notamment en électro-mécanique, le jeune homme a choisi de préparer au sein du CS Beaune un BPJEPS sports collectifs « J’ai pris un virage à 180° par rapport à mes formations précédentes. Mais j’avais vraiment envie de rajouter une corde à mon arc dans mon domaine de prédilection. J’aime le rugby, j’avais juste envie de partager cela ». Et c’est avec nos U14 qu’il va mettre en pratique sa future vie professionnelle.
Pour lui, un bon éducateur est quelqu’un qui entend et comprend « Il faut être à l’écoute des jeunes tout en évitant de se faire manger. Je ne me voyais pas avec des très jeunes. La catégorie des U14 était celle qui m’intéressait le plus, c’est une question d’affinités. Ce ne sont plus vraiment des enfants, ils ont déjà des projets et des envies ».

D’affinités mais également d’expérience : « En U14, ils ont déjà de solides acquis. Cela va me permettre de les faire progresser sur le jeu d’avants, qui, par mon poste, est celui que je maîtrise le mieux. Mon but est de leur faire aimer le jeu à XV, après qu’ils se soient testés à VII pendant quelques mois. On doit leur insuffler l’envie de progresser, d’aimer le combat et l’engagement. Grâce au protocole 1eres lignes et aux différents tests, on va leur apprendre les bonnes positions afin de mieux appréhender leurs rôles futurs au sein de l’équipe et surtout leur enlever la peur qu’ils pourraient légitimement ressentir ».

Pour Cyril, l’adage « le rugby, c’est l’école de la vie » est parfaitement justifié : « Jouer au rugby, c’est avant tout se faire plaisir et être entre amis. On y apprend le respect de l’autre et de ce qui symbolise l’autorité à savoir l’entraîneur et l’arbitre. Ce sont des principes qu’ils doivent appliquer dans leurs vies de tous les jours, à la maison, à l’école. En plus du CS Beaune, je vais également être éducateur de la classe sportive du collège du St Cœur. Cela me permettra de leur enseigner ce qu’est l’ouverture d’esprit et leur faire comprendre qu’il faut avant tout tout mettre en œuvre pour réussir sa vie. Et après seulement, on s’éclate au rugby ».

Nos U14 savent donc ce qui leur reste à faire.