Quand la volonté va, tout va !

16 Janvier 2018 - Actu Equipe B

Nous avions laissé les Babys B’Boys en 2017 au Creusot, après une défaite pas des plus glorieuses. On les a retrouvés en 2018 comme on les aime, motivés, volontaires, opportunistes et surtout ne lâchant rien, même dans les moments difficiles. Et ça fait plaisir.

Contre Antony, ils n’ont pas eu la vie facile, loin s’en faut. Alors que les visiteurs plantaient la tente dans les 30 mètres beaunois pendant quasiment 25 minutes, les bleus n’ont pas eu d’autre choix que d’aller au charbon et de bouffer de la pelouse. Ca plaque, ça protège sa ligne et le système fonctionne puisqu’Antony ne parvient à marquer que 3 points sur pénalité à la 15e. Et enfin, Beaune passe la ligne médiane, grâce notamment aux charges répétées de Ben Salah et Poirier et à l’œil toujours aiguisé de Quinard et Malek. C’est d’ailleurs lui qui, à la 30e, sur une belle action renversée et un bon travail de Perchaud puis Serrigny va offrir le premier essai de la rencontre. Ailenei ne manque pas de transformer et les Beaunois virent en tête 7-3 à la pause. Mais rien n’est fait.

La seconde période repart sur les mêmes bases mais ce sont les bleus qui ont le ballon et investissent le camp adverse. Le coach Malek fait tourner son effectif et les remplaçants montrent le même état d’esprit : on avance, on percute et on voit ce que cela donne. Pierre-Al Goichot, exemplaire, donne de la voix pour motiver ses troupes et cela fonctionne : Beaune ne lâche rien. Cadot parvient à s’arracher et à créer le trou mais Ben Salah au soutien échouera à quelques centimètres de la ligne. C’est un très beau combat que les deux équipes nous offre, quoiqu’un poil stressant tout de même. Le pack va alors faire parler de lui. Sur une belle cocotte, les bleus gagnent mètre après mètre et envoient Vallot inscrire le 2e essai, libérateur. Il reste 16 minutes de jeu et les jeunes bleus mènent  12-3. C’est sans compter des parisiens qui ne renoncent pas. Sur une action démarrée des 60m adverses, ils filent à dame à leur tour, laissant les Beaunois un peu pantois. 12-10 à 10 minutes de la fin, ça va être tendu comme on dit. Mais loin de s’affoler, les Baby’s B’Boys vont gérer leur fin de match sans s’affoler. La victoire finale ne leur échappera pas même si de l’aveu général « Il n’aurait pas fallu 10 minutes de plus ! ».

Un état d’esprit retrouvé, une combativité irréprochable, tous les ingrédients qu’il fallait mixer pour se préparer à affronter Nuits ce dimanche. Au match aller, la réserve avait su tenir la dragée haute aux nuitons. Souhaitons-leur encore mieux pour le retour !

Les galeries photos associées