Quatre points, c'est l'essentiel !

20 Janvier 2020 - Actu Equipe A

Il fallait 4 points, ils ont eu 4 points. L’essentiel a été préservé lors de la rencontre qui opposait hier le CS Beaune au CS Villefranche. On ne va pas se mentir, pour leur retour à Jean-Guiral après plus d’un mois d’absence, les bleus n’ont pas fait vibrer leur public. Mais on leur demandait de gagner et ils l’ont fait. Sans la manière effectivement mais parfois, il faut se contenter de ce que l’on obtient surtout quand, au final, ça fait quand même bien nos affaires !

Comme apparemment à Suresnes (où nous n’étions pas présent donc, nous ne pouvons juger), le CS Beaune a semblé sur courant alternatif lors de ce match. Froid polaire et vent glacial, on ne peut pas dire que tous les ingrédients étaient réunis pour passer une folle après-midi rugbystique, sur et hors du terrain. Pourtant, ils avaient pris la rencontre par le bon bout, mettant la main sur le ballon, provoquant ainsi de nombreuses fautes sur leur adversaire du jour. Et avec le vent dans le dos, Kotze ne manquait aucune occasion de passer chaque pénalité récoltée par ses petits camarades, dont une sublime à plus de 50m. Mais Villefranche, qui lui aussi a besoin de points pour atteindre son objectif maintien, ne se contente pas de regarder. Ça joue vite et ça joue bien, au point de mettre Beaune à la faute et de réduire l’écart à 9-6 à la 26e. C’est Lebeault, toujours bien placé et à l’affût, qui sur un contre ira redonner un peu d’air aux bleus en allant inscrire le premier essai du match. La réponse du berger à la bergère ne se fit pas attendre. Quasiment sur le coup de renvoi, les caladois prenaient toute la défense à revers pour filer à dame. Mais à trop vouloir jouer, ils se remettent à la faute très rapidement, offrant 3 pénalités en moins de 5 minutes à des locaux qui n’en demandaient pas tant. Kotze continue son quasi sans faute et les deux équipes se séparent sur le score de 23 à 11 aux citrons. Un résultat réaliste pour un match certes pas très emballant mais sérieux et appliqué de la part des Beaunois. On a clairement le sentiment qu’ils seront prudents jusqu’au bout pour préserver la victoire.

Mais la seconde période sera presque uniquement à mettre au crédit de Villefranche. Plus incisifs, plus percutants et plus agressifs, ils vont maintenir la pression sur des bleus qu’on ne verra pas très souvent sortir de leur camp. Tout vas se jouer sur la défense qui se montrera vraiment solide jusqu’à ce 2e essai encaissé à la 56e. A 23 à 19 avec encore presque 25 minutes de temps de jeu, on sent honnêtement que les mouches peuvent changer d’âne à tout moment. Fort heureusement pour nous, les locaux garderont toute leur lucidité (bien qu’évoluant à 13 à un moment) pour conserver ces 4 petits d’écart synonyme de victoire. Ils réussiront pourtant à déclencher deux attaques qui malheureusement resteront stériles. Le coup de sifflet final du référé va faire pousser un ouf de soulagement à tout le monde. Villefranche repart un point de bonus défensif amplement mérité et le CSB avec les 4 points d’une victoire qui leur permet à ce jour de garder la 6e et dernière place qualificative au Du Manoir. Une place qui, même si elle n’est pas clairement inscrite dans les objectifs, est présente dans pas mal de têtes.

Donc oui, il n’y a pas eu la manière en ce dimanche glacial. Et il en faudra en montrer bien plus dimanche pour espérer quelque chose sur les terres chambériennes. Mais quand on a conscience des problèmes, il est bien plus simple de les corriger rapidement. Le sentiment était d’ailleurs unanime hier : « on se remet au boulot encore plus dur et à Chambéry, on montrera un tout autre visage. »

Encore une fois, il fallait gagner et ils l’ont fait. C’est la Fédérale 1, c’est l’hiver, ça ne peut pas être rugby champagne tous les week-ends ! Laissons nos joueurs faire ce qu’ils ont à faire et faire ce qu’ils savent faire. Croyez-moi, ils sont plus au courant que nous dans ce domaine …

 

Retrouvez les réactions de nos joueurs dès demain sur notre site http://csbeaune.com/