Qu'elle fait du bien cette victoire !

22 Novembre 2016 - Actu Equipe B

Il est des rencontres où, au coup de sifflet final, on aurait envie d’hurler un dictionnaire d’injures digne du capitaine Haddock même si on n’en veut à personne. Question d’évacuation de tension paraît-il. Car grâce aux deux équipes sur le terrain, on aura quand même vécu un match des réserves intense et qui s’est conclu par la victoire des Beaunois, pour le plus grand plaisir des spectateurs présents.

Et pourtant, les choses avaient mal commencé avec une pénalité encaissée quasiment sur coup d’envoi. Le ton est donné : Rumilly, c’est costaud devant et ça tient sur ses jambes, c’est organisé derrière, ça ne laisse pas passer facilement et il faudra éviter de rendre trop de ballons bêtement parce que ça va vite. A combattre au milieu de terrain, on sait que les bleu l’ont compris, même si, une fois encore, leur manque d’organisation en tout début de match les pénalise. Mais Aileni se charge de concrétiser les fautes adverses par 2 pénalités et voilà le CSB devant. Pas longtemps malheureusement puisqu’une percée adverse va les voir louvoyer dans la défense pour inscrire le premier essai. Et ils vont même recommencer 7 minutes plus tard. Beaune résiste bien, joue bien même, déplace le jeu, est présent dans toutes les phases mais ne parvient pas à concrétiser ses temps forts. Voilà comment on se retrouve menés 6 à 17 à la mi-temps alors qu’on pourrait prétendre à mieux.

Mais on parle des B’Boys, l’équipe qui doit aimer courir après le score pour nous faire le coup aussi souvent. Si l’équipe qui rentre sur le terrain après la pause n’a pas changé de visage, on la sent par contre surmotivée. Il y a un truc à faire mais faut arrêter de se poser des questions. Et c’est là, à la 45e, que Thomas « Bolt » Lanny va faire parler les cannes et filer à l’essai qui sera transformé par Aileni. Mais sur pénalité, les rouges se remettent à l’abri. Pas découragé, Beaune parvient enfin à mettre Rumilly sous pression : derrière, ça bouge vite, devant ça pousse fort, la paire de demis assure bien et nous, spectateurs, on commence à s’enflammer. A l’image d’un Hugo Loubet qui va s’arracher pour marquer en coin son premier essai en équipe senior du haut de ses 18 ans. Aileni ne tremble pas et voilà les deux équipes à 20-20. Quand surgit l’opportuniste Vincent Genevois qui a bien senti la défense adverse pas vraiment en place : il intercepte et file entre les perches pour le 3e essai beaunois, celui qui donne de l’air et qui voit se profiler la 3e victoire à domicile. Mais que nenni, dans un match des B’Boys, il faut du suspens jusqu’au bout. C’est comme ça que sur une penaltouche, la puissance du pack de Rumilly va parler et ne laisser aucune chance aux beaunois. Essai, 27-27, on va défaillir derrière la main courante. Celui qui n’a pas de faille, c’est Aileni. Beaune obtient une pénalité sur la ligne des 50 et contre toute attente, il prend la décision de la taper. J’avoue, on est sceptiques … Et pourtant, sans trembler, il place son ballon, s’élance, tape, ça s’élève et, et … ça passe entre les perches !!! Incroyable mais vrai, deux minutes plus tard, le CSB l’emporte 30 à 27.

On en frissonne encore … Mais quand 22 joueurs s’investissent ensemble, malgré un groupe remanié de pars les absences et les blessures, et poussent dans le même sens, quand les exploits individuels viennent récompenser le travail de groupe, quand les anciens sont au soutien des jeunes et vice-versa, ça donne ça : une superbe victoire contre un très bel adversaire. On est contents pour le staff, pour les joueurs, pour le jeune Félix Cadot (U18) qui a, à son tour, fait ses débuts dans le grand bain senior sans trembler. Ce dimanche, c’était la victoire d’un collectif, qu’ils aient 30 ans, 18 ans, piliers de la B ou joueurs de la A et ça fait du bien …

Place maintenant à Montmélian ce dimanche. La dynamique est bien présente, à nos bleus de la conserver.

Les galeries photos associées