Retour vers le lycée

02 Février 2018 - Actu Equipe A

Le partage et l’échange font partie des valeurs défendues par le rugby.  Et quoi de mieux que d’aller à la rencontre des jeunes ? C’est l’expérience qu’ont vécu nos 4 mousquetaires anglophones Toni Grle, Lucas Damian Santa Cruz, Joseph Penitito et Emori Waqa. Ils se sont rendus deux lundis de suite au lycée Clos-Maire pour discuter avec les lycéens, « in english of course ».

Ce projet est à l’initiative d’Alex Gilot, régulièrement en contact avec les proviseurs des établissements de par les classes sportives « Je me suis rappelé de cours à la fac sur la façon de gérer une association et quelles actions mettre en place pour la promouvoir. J’ai réfléchi à la façon dont on pouvait adapter ça au CS Beaune et proposer une rencontre dans le cadre de cours d’anglais entre les élèves et nos joueurs étrangers m’a paru être une bonne option. J’ai soumis l’idée aux responsables d’établissements qui y ont adhéré. Les dirigeants et nos joueurs ont suivi et tout a démarré ».

Nos quatre joueurs ont vraiment joué le jeu, à l’image de Lucas qui, non prévu pour la 2e session, a voulu y retourner de sa propre initiative. Au menu de cette rencontre où la langue française n’avait pas sa place, présentation de chacun, jeunes comme joueurs. Beaucoup de sujets ont également été abordés : sport bien sûr, mais aussi musique, culture, gastronomie, projets d’avenir. Si les débats furent un peu difficiles à démarrer, un jacques a dit tout en anglais a eu vite fait de dérider tout le monde. Il faut dire que, question humour, ils en connaissent un rayon nos gais lurons. On a même eu droit à un cours de rugby, façon qui est qui sur un terrain. Partage.

Mais ce fut également l’occasion pour les lycéens d’en apprendre plus sur des pays : l’Argentine, la Nouvelle-Zélande, la Croatie et les îles Fidji dont Emori Waka s’est montré un fervent ambassadeur. Si les élèves rêvent quasiment tous de partir à l’étranger, nos bleus ont raconté leur ressenti sur la France en général et Beaune en particulier et ont ainsi décroché quelques bonnes adresses pour passer leurs moments off.  

Pour Aude Bonnetain, professeur d’anglais au lycée Clos-Maire, ces rencontres sont plus que bénéfiques : « Je trouve ça génial. Pour les élèves, cela leur permet de s’exprimer librement, sans prise de tête ou de pression comme en cours classique. Il faut qu’ils se retrouvent dans cet esprit de convivialité. Beaucoup de jeunes sont venus à ces interventions parce-que cela leur faisait plaisir d’être là et de participer à quelque chose de nouveau. Et quand on les voit aller à la rencontre des joueurs à l’issue du cours, on sait que c’est réussi. »

Et on ne peut que féliciter ces jeunes pour leur implication. Alors qu’une seule heure d’intervention était prévu, c’est la seconde classe qui a sollicité la présence des joueurs à leur cours, pour pouvoir à leur tour échanger. Résultat payant puisque tous ont promis de venir encourager nos bleus lors de leur prochaine rencontre à domicile. Et on les attend avec impatience ! Car faire connaître le club et amener des supporters sont aussi un des buts de cette opération.

Du côté de nos joueurs aussi, l’expérience fut appréciée : cela leur permet de faire des rencontres, eux pour qui la barrière de la langue est souvent handicapante. Ils ont pu aussi parler de leurs racines, de leur famille et de leur passion du rugby. En somme que du positif puisque le mot de la fin reviendra à Waka : « Il faut qu’on refasse ça ! »

Et ça tombe plutôt bien puisque d’autres rencontres vont avoir lieu au Lycée Viticole, au St Cœur et au collège Jules Ferry. Le professeur Penitito et ses acolytes ont encore du « travail » devant eux.

NB : Un grand merci au proviseur du Clos-Maire de nous avoir reçus, à Aude Bonnetain pour son accueil et son enthousiasme et à tous les élèves qui nous ont permis de passer un excellent moment.