Sébastien Magnat " On ne révolutionne pas ce qui fonctionne "

27 Mai 2019 - Actu Equipe A

Il y a un an jour pour jour, le CS Beaune accédait à la Fédérale 1 après une saison menée de main de maître. Un an après, notre club a fait ses armes dans l’élite du rugby amateur. Des armes qui se sont faîtes parfois dans la douleur, très souvent dans le stress mais où on a également su trouver et se créer des moments de pur bonheur. A quelques mois de rentrer de plein fouet dans cette 2e saison, nous avons rencontré Sébastien Magnat pour un petit bilan mais surtout pour parler d’avenir.

CSB : « Quels enseignements tirez-vous de ce premier exercice en Fédérale 1 ? »

SM : « J’ai toujours considéré qu’il était plus difficile de rester en Fédérale 1 que d’y monter. Cette saison a été très difficile mais on le savait depuis le début. L’intersaison a été très courte voire inexistante. La saison s’était terminée le 17 Juin pour reprendre le 3 Juillet. Les organismes n’ont pas eu le temps de récupérer et nous avions une cascade de blessés avant même de reprendre le championnat en Septembre. Ca a rajouté de la complication à la difficulté. C’est pourquoi j’affirme haut et fort que cette première saison en Fédérale 1 est pleinement réussie avec, à la clé, une très belle 7e place entièrement méritée par et pour ce groupe. »

CSB : « C’est ce qui a motivé votre décision de rester entraîneur du CS Beaune pour encore deux ans ? »

SM : « Grâce à la très belle saison des joueurs, j’ai eu la chance de recevoir quelques sollicitations mais le projet du CS Beaune est loin d’être encore à son optimum. Il y a beaucoup de nouveaux objectifs, beaucoup de choses à atteindre. C’est le projet qui m’intéresse et me motive, celui dans lequel j’ai envie de m’inscrire. Il n’y avait donc pour moi aucune raison de changer. Je suis bien ici. »

CSB : « En plus de vous, c’est quasiment 85% du groupe qui reste fidèle au club et ce pour la 2e année consécutive. C’était important pour vous ? »

SM : « L’idée forte était de continuer sur la même dynamique, déjà parce qu’une grande partie de ce groupe le méritait amplement. Ensuite, nous allons le compléter avec des joueurs à l’état d’esprit identique car, et j’insiste là-dessus, c’est cet état d’esprit qui nous a permis de réussir cette saison. Les recrues apporteront également une plus-value aux joueurs présents. Si chaque année, les objectifs sont atteints, c’est parce-que le groupe adhère totalement au projet, vit très bien ensemble et répond sur le terrain. Pourquoi révolutionner quelque chose qui fonctionne ? »

CSB : « Parlons un peu de ce recrutement. Comment l’avez-vous dessiné ? »

SM : « Nous avons voulu nous renforcer sur nos secteurs un peu plus faibles, comme la touche et la mêlée afin de nous améliorer dans la conquête. Il fallait également remplacer nos joueurs les plus expérimentés qui prennent une retraite bien méritée et tenir compte de ceux qui se sont retrouvés un peu en difficulté la saison dernière. Il a aussi fallu composer avec les nouvelles règles fédérales qui autorisent maintenant un joueur étranger en moins. On aura donc 7 ou 8 arrivées pour autant de départs. Nous allons également nous renforcer avec quelques jeunes espoirs qui ont envie d’avoir du temps de jeu en Fédérale 1 et qui s’entraîneront avec le groupe premier. J’espère que le recrutement sera finalisé cette semaine. Le groupe en place a démontré toutes ses qualités et a poser des problèmes à beaucoup d’équipes. Ca prouve qu’on avait déjà ce qu’il fallait. Le but était vraiment de remplacer des joueurs et se renforcer. »

CSB : « Et cette année, vous allez avoir le temps de vous préparer ! »

SM : « Nous avons arrêté le 21 Avril pour reprendre le 13 Mai à raison de deux entraînements par semaine jusqu’à mi-juin. Ca nous laisse donc un mois de travail pour essayer de gagner du temps sur la préparation afin d’être plus prêts que nous l’étions la saison passée. La reprise pour tout le groupe est fixée au 2 Juillet. Les 15 derniers jours de juillet seront consacrés aux vacances en famille car j’estime que c’est primordial pour un joueur de rugby amateur de consacrer du temps à sa vie personnelle. Nous ne sommes pas une structure professionnelle et on doit rester une équipe de Fédérale 1. Et tout le mois d’août sera consacré au travail pour attaquer de la meilleure des manières la reprise du championnat prévue le 08 Septembre. »

CSB : « Cet affrontement entre joueurs professionnels et amateurs pluriactifs est l’un des gros débats de cette division qu’est la Fédérale 1. Quel est votre opinion sur cette question ? »

SM : « Il y aura toujours cette opposition, que ce soit au niveau des structures, des budgets ou du statut des joueurs. Pour moi, la pluriactivité n’est pas un problème. Ca permet aux joueurs de garder un équilibre. Je suis intimement convaincu qu’il est possible d’exister en Fédérale 1 en étant amateur et pluriactifs. C’est ce que nos joueurs ont prouvé et prouvent encore. Certains n’avaient jamais joué à ce niveau de rugby, on ne peut pas dire que cela se soit vu sur le terrain !  »

CSB : « A quoi ressemblera ce CS Beaune 2019-2020 ? »

SM : « Le plus important est de pérenniser le CSB en Fédérale 1 et ne surtout pas croire que, parce-que nous avons réussi la première saison, tout sera plus facile. On aspire à faire aussi bien voire même mieux. On continue dans notre projet de structurer le club, de renforcer le suivi médical, d’améliorer notre capacité à nous entraîner si on veut rejoindre « les gros clubs ». On veut continuer à faire avancer ce groupe de joueurs dont ceux qui ne connaissaient pas ce niveau de la Fédérale 1. On veut avant tout être plus performants et réguliers, sur la saison mais également match après match. On aimerait se rassurer sur notre avenir un peu plus tôt que ça n’a été le cas cette saison. Histoire qu’on soit tous un peu moins stressés (sourire). Quant à notre future poule, je ne m’en préoccupe pas. Mon discours n’a pas changé là-dessus : on a assez à faire à s’occuper de nous sans tenir compte des autres. »