" Un match d'hommes "

27 Janvier 2020 - Actu Equipe A

« On ne pourra de toute façon pas faire pire » nous confiait Jérémy Marot au sortir de la difficile victoire, mais victoire quand même, contre Villefranche il y a 15 jours. Ce qui est certain, c’est que nos bleus ont fait beaucoup, beaucoup mieux contre Chambéry hier. En battant les Eléphants chez eux, à Mager, les Beaunois ont frappé un grand coup. Parce qu’elles ne sont pas légion les équipes à avoir réussi ce coup de force tant les Savoyards sont âpres à affronter dans leur antre. En plus, de la part d’une équipe réputée pour n’être pas grande voyageuse, cela ne fait que rajouter à la saveur de cette victoire. Ca et le fait d’avoir battu Chambé 3 fois sur 4 confrontations.

Nous n’étions pas présent au match donc on ne pourra pas vous le résumer. Mais comme vous avez pu le suivre en direct grâce à nos envoyé spéciaux sur place (que l’on remercie plus que chaleureusement), les bleus n’ont jamais été menés au score. Ils ont été égalisés mais jamais dépassés, un crédit de plus à mettre dans leur escarcelle en ce dimanche de Janvier. Un essai d’Aanikid, un essai et 17 points au pied d’un Jaun Kotze plus que retrouvé depuis quelques matchs et voici le CS Beaune auteur de l’une des perfs du week-end. Et qu’est-ce que ça fait du bien !

Nous avons réussi à joindre Baptiste Damevin, le 2e ligne beaunois, à l’issue de la rencontre. Et si la conversation fut brève, elle n’en fut pas moins intense : « On a fait un match d’hommes tout simplement. Pas un d’entre nous ne s’est échappé, tout le monde s’y est filé. On a été présent dans le combat de la 1ère à la 80e. Cette victoire, on a été la chercher collectivement. C’est peut-être bien notre plus grosse prestation de la saison ».

Et comme on avait envie d’en savoir plus, on a voulu avoir le sentiment de Kevin Boudot, notre demi de mêlée. Mais lorsqu’on lui a demandé de résumé la rencontre en deux mots, on a entendu « En deux mots ? Gros match. ». Puis plus rien, la technologie aura eu raison de la réaction. Il paraîtrait que ce serait de ma faute mais ceci reste encore à prouver …

Tout ça pour dire merci les bleus de nous avoir fait vibrer comme ça à distance. Sans vouloir vous faire offense, je doute que beaucoup avait parié un kopeck sur votre victoire là-bas. Et qu’est-ce que c’est bon quand vous nous faîtes mentir comme cela ! Je ne sais pas si nombre de vos supporters mesure la portée de cette victoire mais croyez bien que nous, si.

¨Profitez bien de ces 15 jours de trêve pour vous retaper et vous reposez et on se retrouve le 16 Février à Jean-Guiral pour la réception de Villeurbanne. En espérant de tout cœur avoir à nouveau des étoiles dans les yeux.