AS Villeurbanne VS CS Beaune : les réactions

15 Octobre 2019 - Actu Equipe A

Ils se sont envoyé nos joueurs pour aller chercher ce succès à Villeurbanne et ils peuvent être contents d’eux. Mais, malgré la joie de la victoire, ils n’oublient pas qu’un nouveau gros combat les attend dès ce dimanche à Jean-Guiral, face à Vienne.

Nassim Aanikid (pilier) : " Ça a été un gros combat devant mais c'est en passant par les ailes qu'on a réussi à faire la différence. On a piqué un peu dans l'axe, ce qui était un peu leur défaut, et après, on a su jouer intelligemment, on a su alterner les avants et les arrières. Par rapport au synthétique, ce terrain-là est totalement différent de celui de Beaune où on s'était entraîné pendant la semaine. A Beaune, il est vraiment dur, ici, ce sont des billes. On s'est bien entraîné dessus la semaine dernière mais je crois que le synthétique n'est pas fait pour tous les rugbymen de France. Ce qu'on peut tirer comme leçon de ce match, c'est qu'on n'a rien lâché. On était déjà une équipe au début mais là, même dans le jeu, on peut vraiment se compter comme une bonne équipe, et même comme des frères. C'est une bonne leçon car, avec de l'abnégation, on gagne à l'extérieur et il n'est pas facile de venir gagner Villeurbanne chez eux. On l'a bien vu aujourd'hui, ils ont du cœur à revendre donc, c'est une bonne leçon. La pression, on l'avait oui et non. Comme on avait raté un peu notre déplacement à Villefranche, on avait la pression de se dire que non, il ne fallait pas qu'on lâche à Villeurbanne, qu'on reproduise la même chose. Mais après, on n’avait pas tant de pression que ça. Si on mettait notre jeu en place, ça ne pouvait que rouler pour nous. On avait le vent avec nous en première période et ça nous a vachement aidés. On en est dans ce bloc à une victoire à domicile et une à l'extérieur, avec un gros morceau qui nous attend la semaine prochaine à la maison avec Vienne. Donc là, on va rebosser vraiment très dur cette semaine parce-que Vienne, ce n'est vraiment pas facile. Devant, ils ont un gros pack, assez mobile, assez fort. Je pense qu'ils vont nous piquer un peu devant donc on va bien se préparer pour bien les affronter la semaine prochaine ". 

Pierre-Alexis Magne (3e ligne) : " Devant, on a été pris notamment sur deux mauls pénétrants qui se terminent dans l'en-but donc, grosse, grosse bataille devant. Après, on sait que c'est un secteur où on est désormais attendu notamment après un bon match contre Chambéry on a été très bons dans cette partie du jeu. Nous, on a voulu jouer au maximum mais en passant d'abord par une grosse conquête et en étant vraiment très costauds devant. Et je pense qu'aujourd'hui, en conquête, on a plutôt pas mal réussi cet objectif donc, c'est satisfaisant. On est satisfait de la victoire parce qu'on devait absolument se racheter de la défaite à Villefranche. Du coup, d'avoir une victoire à l'extérieur nous fait repasser dans le positif donc, c'est vraiment bien pour nous et pour le groupe. Maintenant, il va falloir confirmer avec la réception de Vienne dès ce dimanche. Je ne savais pas du tout qu'il n'y avait pas eu de victoire à l'extérieur depuis Janvier 2019, ça rajoute au fait que ce soit une grosse et une belle performance. Mais l'objectif sera de faire un trois sur trois en gagnant Vienne et de confirmer notamment cette victoire à l'extérieur à Villeurbanne. Ce qui serait bien, ce serait d'aller chercher un point de bonus offensif contre Vienne. "

Raphaël Lebeault (arrière) : " Les consignes étaient de jouer devant parce qu'ils avaient une grosse défense et qu'il fallait qu'on les prenne dans l'axe. Finalement, on n'a pas eu trop besoin d'écarter les ballons. En plus, vu les conditions avec le vent pour nous en première mi-temps, on a beaucoup joué au pied pour plus gérer en seconde. Comme ils étaient bien organisés sur toute la largeur, on les a pris au centre du terrain, dans l'axe des regroupements. On était sur synthétique donc, c'est plus rapide. Du coup, on a eu un peu de mal avec la rapidité défensive, si Villeurbanne avait écarté un peu plus les ballons, on aurait nous été un peu plus en difficulté. Ils ne les ont pas écartés, tant mieux pour nous. On avait travaillé toute la semaine le genre de défense qu'ils proposent et on savait ce qu'on avait à faire contre eux et on l'a bien fait, tout simplement. Il ne faut pas spécialement s'inquiéter du fait que cela fait deux rencontres qu'on ne marque pas de points en deuxième mi-temps. On essaie de gérer les matches, pour l'instant, ça marche et nous réussit. C'était limite aujourd'hui, parce-que je pense qu'avec cinq minutes de plus, ils auraient peut-être pu revenir. Heureusement que défensivement, on n'a rien lâché et ça passe pour nous. Face à Vienne, on s'attend à un très dur combat devant et je pense que cette semaine va être très importante, surtout pour le huit de devant. Nous, derrière, il faudra qu'on gère s'il y a des surnombres, qu'on essaie de les contenir s'ils essaient d'écarter. Mais c'est surtout devant qu'il y aura un gros combat et derrière, s'il faut qu'on aille aider les avants et bien, on ira."