David Fleurence : " Il faut que les agneaux deviennent des loups "

30 Septembre 2020 - Actu Espoirs Fédéraux 1

On ne va pas se mentir, contre Issoire dimanche dernier, les espoirs ont livré une performance en-deçà de ce que l'on pouvait attendre. Face à l'une des meilleures formations de France, faut-il rappeler quand même, nos jeunes bleuets avaient laissé aux vestiaires les fondamentaux même du rugby, à savoir combat et envie. C'est donc un entraîneur David Fleurance un poil déçu que  nous avons rencontré à la fin de la rencontre, lui qui connaît la valeur et les envies de bien faire de ce groupe. 

CSB : " Cet après-midi, on a vu un match moins abouti et surtout moins dans l'envie que contre Châteaurenard ? "

DF : " Ce n'est pas un match abouti du tout. On prend 26 pénalités, on n'est pas agressif, on subit en défense, ce n'est pas possible. Si on n'a pas plus d'investissement dans le combat, il ne faut pas venir sur un terrain, c'est ce que je leur ai dit à la mi-temps. Ce n'est pas possible de faire ça, Issoire est une belle équipe mais nous n'avons rien fait pour leur complexifier la tâche ni pour essayer de nous imposer. Pour moi, c'est honteux, je n'ai pas d'autre mot. "

CSB : " C'est vraiment le combat qui a pêché. A la reprise, on a vu que ça avait dû causer dans les vestiaires parce-que, de suite, ça marque un essai. Le problème, c'est que ça n'a pas été suivi ? "

DF : " Oui, il y a eu une grosse soufflante à la mi-temps. Ça a duré 3 minutes, le temps de marquer un essai et après, on repart dans les travers, on prend des pénalités, ce n'est pas possible. "

CSB : " Comment cette semaine va-t-elle se passer ? "

DF : " Comme c'était prévu. Nous allons faire un gros entraînement mercredi et je pense que vendredi, on va laisser un peu les gars tranquilles pour qu'ils aient leur week-end et qu'ils ne se prennent pas trop la tête. Après, nous allons préparer le match de Rumilly, on aura un objectif tout tracé qui sera la combativité. Le résultat en soi à Rumilly m'importe peu mais ce sera vraiment de se retrouver sur des valeurs de combat parce-que, si on ne se retrouve pas, la saison va être longue."

CSB : " Comment tu expliques cette baisse de motivation ? "

DF : " Ce n'est pas une baisse de motivation parce-que, sur les deux dernières semaines, on n'a jamais eu autant de monde aux entraînements. Mercredi dernier, on a fait du 15 / 15, il y avait de l'intensité et là, on n'y est pas donc, il va falloir trouver des solutions. En tous cas, moi, je vais changer des choses aux entraînements, ça va être moins " romantique " et plus basique, on va revenir aux fondamentaux du jeu."

CSB : " Le ton est donné ? "

DF : " Oui, il faut bien essayer de trouver des bras de leviers pour activer les mecs et les secouer un peu. Parce-que, dans l'histoire, ce sont eux les plus frustrés, ils ont beaucoup d'espoirs pour une catégorie qui porte ce nom et au final, il n'y a rien. Alors qu'on voit que, si on y met de l'agressivité et qu'on se fait mal, on les bouscule et on peut marquer un essai. Donc, ça montre qu'on en est capable mais, dans ce match, il n'y a eu que trois minutes où on l'a montré et sur le reste, on ne fait que subir. Il va falloir que les agneaux deviennent un peu des loups donc, si on veut que le chien morde, il faut le provoquer."