Frédéric Esmonin, domaine Frédéric Esmonin : " L'aventure doit continuer "

15 Mai 2020 - Actu Equipe AEspoirs Fédéraux 1LoisirsU18U16U14U12U10U8U6

S’il y a deux choses qui vont bien ensemble, ce sont le vin et le rugby. Pourquoi me demanderez-vous ? Parce-que ces deux entités rassemblent bon nombre de valeurs communes : travail, labeur, convivialité, échange, partage, plaisir.

Inutile de dire qu’à Beaune, on est en plein dedans tant avec le CS Beaune qu’avec les nombreux viticulteurs qui nous soutiennent, nous encouragent et nous permettent également de régaler nos hôtes lors des repas d’avant-match.

Un de ceux que l’on retrouve souvent autour d’une grande tablée le dimanche, entouré d’amis et qui en plus, nous fait profiter de ses excellents vins, est le viticulteur Frédéric Esmonin de Gevrey-Chambertin. Mr Esmonin est aussi quelqu’un qui connaît parfaitement le rugby, ayant longtemps occupé d’importantes fonctions au sein du club de Gevrey. Mais c’est au CS Beaune que les hasards de la vie l’ont fait revenir dans le monde de rugby lui qui, par la force des choses, s’en était un peu éloigné.

Et lorsque le président Goichot a lancé un appel aux partenaires du club pour savoir s’ils souhaitaient continuer l’aventure CS Beaune avec lui, Mr Esmonin n’a pas hésité à répondre présent à nouveau. Il nous a écrit ce message :

« Après avoir été bercé coté rugby dès mon plus jeune âge, mon père se trouvant être Président du club de Gevrey-Chambertin, par la suite, j’ai donc intégré l’école de Rugby puis, après divers ennuis physiques, j’ai dû arrêter le sport d’équipe.

Je suis passé dirigeant puis Président au début des années 2000. Durant cette période, le club a gravi les échelons de la 4ème série à la montée en Fédérale 3 refusée pour un manque d’effectif de jeunes. Bref, s’en suivi une bérézina de joueurs séniors et un arrêt pour moi aussi.

Quelques années plus tard, je fus sollicité par un responsable du CSB, juste trois ans avant la montée en F1, afin de découvrir le club. J’y ai trouvé une bonne structure, une bonne ambiance, de nombreuses connaissances dirigeants et autres (mon Père ayant fait partie des Hospices de Beaune pendant plus de vingt ans) sans oublier, les très bons repas d’avant-match.

Avec cette très belle saison actuelle, et malgré les événements difficiles, l’aventure doit continuer. Voilà pourquoi, je soutiens le CSB.  

A bientôt et merci pour tout

Frédéric Esmonin, Viticulteur-Négociant à Gevrey-Chambertin »

 

Bleu, Blanc, Beaune aujourd'hui plus qu'hier et moins que demain
Merci à tous pour votre investissement à nos côtés