Lucas Mougeot : " On n'a pas assumé la pression "

21 Février 2020 - Actu U18

On pensait les U19 repartis sur le bon chemin. Malheureusement, samedi dernier, contre Chalon, ils n’ont pas réussi à prendre le match par le bon bout et ont encaissé une lourde défaite. Cette équipe, grêvée par les absences, ne vit pas une saison des plus agréables. Mais ils doivent se servir des deux victoires précédentes pour repartir de l’avant. Par contre, comme le disait leur capitaine Lucas Mougeot à l’issue de la rencontre, ça ne pourra passer que par le travail.

CSB : " Pour les U19, ce match contre Chalon a été plus qu'un trou d'air ? "

LM : " Oui, ça a été très compliqué physiquement "

CSB : " C'était dû aux trop nombreux absents, entre les blessures et les suspendus ? "

LM : " On a eu un carton rouge et trois blessures, donc oui, ça a été très difficile. Notre effectif était de 18, eux étaient je crois 22 ou 23. Ça n'a pas aidé. "

CSB : " On a eu l'impression que vous n'aviez jamais réussi à rentrer dans ce match ? "

LM : " On était tête en l'air. Je pense qu'on a pris un peu le melon depuis nos deux victoires. On n'était pas attentifs et on ne s'est pas mis directement dans le match ". 

CSB : " Vous avez encaissé des points très vite, on sait que ça ne vous réussit jamais. Vous avez eu la tête dans le seau quasiment dès la 5e minute ? "

LM : " Dès qu'on prend un essai, on commence à baisser les bras. Et dès qu'on fait ça, ça devient très, très compliqué. C'est dur de remonter 15 gars. "

CSB : " Il n'y a pas eu que ça. Il y a eu un sacré paquet de ballons perdus, de ballons volés. Comment tu l'expliques ? "

LM : " Il n'y avait pas assez de soutien aux rucks. On a perdu au moins 30 ballons dans les rucks, ce qui est beaucoup, beaucoup trop. Ca nous a joué des tours. "

CSB : " Sans oublier le manque de concentration parce qu'il y a au moins 4 essais qui sont facilement évitables ? "

LM : " Par exemple, il n'y a pas assez de communication. Sur les ailes, il n'y a personne donc, ce sont des 1 contre 5. Derrière, ça joue et c'est fini ". 

CSB : " Il n'y a pas longtemps, il y a eu une très belle victoire à 14 contre 15, on s'en rappelle. Ça a été suivi d'une 2e victoire donc, on pouvait légitimement penser que la bonne mécanique était enclenchée mais non. Pourquoi ? "

LM : " Vraiment, pour moi, on a pris le melon et on s'est dit qu'on allait les prendre facile. Mais, ils étaient là d'entrée, dès la première seconde, ils nous ont mis la pression et on n'a pas assumé cette pression. Donc, on a dégueulé tous nos ballons. "

CSB : " Comment vous allez vous relever ? "

LM : " Avec des entraînements où l'effectif est au complet, avec les blessés et les cartons qui vont revenir. On a un mois de trêve donc tout le monde va se remettre en forme et aller à l'entraînement. "

CSB : " Est-ce que tu crois quand même que cette lourde défaite va, d'une certaine façon, remettre les idées en place ? Il y a de la mobilisation, une forme de " plus jamais ça " ? 

LM : " Ce score nous a mis une sacrée claque. On a tout pris dans la tête, on se faisait tout le temps déblayer, on a pris un sacré coup. Les coachs n'ont pas été tendres et je pense qu'on a compris la leçon. Maintenant, à l'entraînement, on va arrêter de rigoler, on va être sérieux. "

CSB : " On tire vers le positif ? "

LM : " Toujours ! "