Rémi Cardon : " Tout le monde a fait ce qu'il avait à faire "

17 Septembre 2020 - Actu Equipe A

La réaction du 3e ligne beaunois Rémi Cardon après la victoire face au Rugby Club Châteaurenard.

CSB : " Que peut-on retenir de cette journée ? "

RC : " C'était le premier match de championnat, on savait qu'il fallait qu'on se réveille parce-que les matches amicaux, ça n'était pas ça. On a quand même mis 20 minutes en première mi-temps pour se réveiller et après, dès qu'on a mis la machine en route et qu'on a fait notre jeu comme on doit le faire et comme on le fait à l'entraînement, qu'on s'investit et qu'on fait le travail dans les rucks, ça va tout seul. On sait qu'on a beaucoup de bons joueurs et une fois que tout le monde fait son job, ça marche, il n'y a pas de secret. On prend cinq points aujourd'hui contre une belle équipe de de Châteaurenard et je pense que c'est mérité. Il faut encore travailler pour le prochain match et aller encore chercher cinq points. "

CSB : " En effet, trois matches amicaux, trois défaites, ça ne mettait pas dans les meilleures conditions possibles. Est-ce que du coup, vous aviez une appréhension aujourd'hui en vous disant " la machine est un peu enrayée ? "

RC : " Non, pas du tout parce-que ça se passait très bien à l'entraînement et même en match. Ce sont des petits détails qui font que l'on fait des en-avants et des fautes bêtes donc, automatiquement, on prend des pénalités, on prend des essais en matches amicaux. Là, on a fait un peu moins de fautes et on surtout amélioré la discipline, on s'est battu dans les rucks, il fallait faire le job devant et on l'a fait, comme ceux de derrière aussi. "

CSB : " Je vais faire ma curieuse. Vous vous êtes dit des choses après la défaite contre le Stade Métropolitain en vous disant que ça ne pouvait pas continuer comme ça ? "

RC : " Oui, on s'est dit des choses parce qu'il fallait le faire. Ce qu'on a produit contre le Stade Métropolitain lors du dernier match n'était pas normal, ce n'était pas normal de jouer comme ça. On s'est parlé un peu et tout le monde s'est bougé, tout le monde a fait ce qu'il y avait à faire et aujourd'hui, on ramène la victoire avec cinq points donc, je pense que le travail a été fait. "

CSB : " Il y a toujours des choses améliorer, même sur une victoire satisfaisante à cinq points. Quels sont les points négatifs que l'on pourrait pointer, à part les 20 premières minutes ? " 

RC : " Toujours la discipline parce qu'on prend un carton rouge, ça pénalise un peu l'équipe mais c'est comme ça, ce sont les aléas du jeu. Il faut plus de discipline et ne pas rentrer dans leur jeu parce qu'on sait que Châteaurenard sont des mecs qui s'attrapent un peu. Moins on fera de fautes et plus on marquera de points. "

CSB  : " Le hasard du calendrier veut que vous soyez exempts dès la prochaine rencontre. Comment allez-vous mettre à profit ces 15 jours ? "

RC : " Je pense qu'on aura peut-être un peu de repos en fin de semaine parce-que là, ça commence à piquer. On n'a pas eu de pause, on s'est entraîné, on s'est rentré dedans toutes les semaines entre les matches amicaux et le reste. Il y a pas mal de blessés donc je pense que les joueurs doivent aussi un peu se reposer. Ce n'est pas parce qu'il y a une victoire que l'on va se reposer mais il faut un minimum de repos pour faire repartir la machine la semaine d'après. "

CSB : " Comment allez-vous aborder Issoire ? "

RC : " Dans le même état d'esprit : du combat, jouer notre jeu et prendre le plus de points possible."

CSB : " Est-ce qu'on peut dire que vous vous êtes rassurés s'il y avait besoin de se rassurer ? "

RC : " Je ne pense pas qu'il y avait besoin de se rassurer parce qu'on sait ce qu'on vaut. Comme je l'ai dit, ce sont des petits détails et aujourd'hui, il y a eu des petits détails qui ont marché et le prochain match sera encore mieux donc, nous n'avons pas besoin de nous rassurer. "