Simon Fourot : " Il fallait y aller à fond "

28 Septembre 2020 - Actu Equipe A

Nonobstant du vent, de la pluie et du froid, on s'est régalé à Jean-Guiral hier après-midi à voir nos bleus évoluer contre Issoire. Une partie vraiment bien maîtrisée, du beau jeu face à une belle équipe auvergnate qui a montré que ses valeurs de courage et d'abnégation n'étaient pas usurpées, et au final, une victoire à 5 points. De quoi aborder un périlleux déplacement à Rumilly dans 15 jours avec un regain de confiance. 

Auteur du 4e essai beaunois, synonyme de BO assuré, le talonneur Simon Fourot est revenu avec nous sur cette rencontre. 

CSB : " Un 2e BO d'affilée, une belle rencontre menée de bout en bout, pas d'inquiétude particulière. En bref, une belle journée ? "

SF : " Déjà, c'est un match où on ne prend pas de carton rouge donc, c'est pas mal (rires). Plus sérieusement, c'est cool, deux victoires bonifiées, c'est ce qu'on espérait. Pour débuter la saison, il n'y a rien de mieux pour se lancer. "

CSB : " On a eu l'impression, que ce soit en 1ère ou en 2e mi-temps, qu'il y a ait eu ou non du turn-over, le rythme et l'intensité restaient les mêmes. On pourrait presque dire que le CS Beaune déroulait ? "

SF : " En fait, on a vraiment bien réfléchi. Avec le vent et la pluie, c'était assez tactique : nous avons eu pas mal de touches que, je pense, nous avons bien réussi. En mêlée, c'était un peu plus compliqué, on se souvenait que l'année dernière, on s'était fait prendre là-bas et de mémoire, on y avait pris un jaune sur mêlée. Donc, on a un peu rattrapé le tir aujourd'hui, on a beaucoup travaillé les rucks ces derniers temps pour assurer la conversation. On savait que c'était une équipe assez chiante là-dessus et il fallait faire le taf pour garder nos ballons, ça s'est bien passé. On marque pas mal de coups de pied de pénalités, ce qui prouve qu'on a bien travaillé, et ça s'est bien déroulé. "

CSB : " Contrairement à toutes les rencontres précédentes, Beaune a pris la marque dès la 2e minute. Est-ce que ça vous a fait comme un déclic dans la tête, une sorte de confort supplémentaire ? "

SF : " C'est ce qu'on s'était dit, sur un match comme ça, il fallait qu'on les allume direct, ne pas leur laisser d'espoir et vraiment y aller à fond, à fond, à fond. Et pour une fois, comme tu le dis, c'est nous qui marquons direct, ça change, ça fait du bien et ça met tout le monde dans la marche avant. "

CSB : " On ne peut vraiment pas dire qu'Issoire se soit montré ridicule, bien au contraire. Quand ils ont tenu le ballon, ils l'ont gardé, ils ont avancé et ils ont surtout joué le jeu jusqu'au bout. Vous les avez mis sous étouffoir ? "

SF : " De toute façon, on savait qu'il serait comme ça. On savait qu'ils ne lâcheraient rien, dans les rucks, ce sont de vraies plaies, ils sont tout le temps là. A priori, c'est aussi ce qui s'est un petit passé en espoirs, on entendait " contre ruck, contre ruck " donc, on savait qu'il fallait vraiment que l'on soit très lié et qu'on s'y file. "

CSB : " Ça met en confiance parce-que le déplacement à Rumilly dans 15 jours ne va pas être une sinécure ? "

SF : " Rumilly et Issoire ont un peu le même style de jeu donc, si on fait pareil, ça devrait logiquement aller. Il faut qu'on reste tous concentrés, que ça reste tactique, qu'on ne prenne pas de carton même si aujourd'hui, je crois qu'on prend deux jaunes. Mais c'était sur des fautes répétées et non pas sur des fautes bêtes comme a pu voir en début de ça. Non, c'est bien, c'est vraiment bien. "

CSB : " A ton avis, qu'est-ce qui fait que ça fonctionne maintenant et que ça n'ait pas marché pendant les amicaux ? "

SF : " Dans un coin de ta tête, les amicaux, ça ne comptent pas, c'est de la préparation. Les équipes qui sont alignées ne sont pas forcément celles que tu vas avoir le week-end. Il n'y a pas de mauvaise équipe ou quoi que ce soit de ce genre mais, quand tu es dans le championnat, tu es forcément plus concentré, même instinctivement, c'est certain. "

CSB : " Il y a malgré tout toujours des choses à travailler. Selon toi, qu'est-ce qu'il reste à bosser après aujourd'hui ? "

SF : " Laisse-moi réfléchir ... (rires). Je pense que c'est surtout la concentration qu'il faut que l'on garde parce qu'on n'est pas mal dans l'organisation. Après, c'est tout ce qui est technique : faire jouer, réussir à conserver la balle. Si on fait ça et qu'on réussit nos touches et nos mêlées, les 3/4 peuvent s'exprimer derrière et même nous aussi. Aujourd'hui, ce sont les avants qui se sont un peu plus exprimés mais le temps prêtait aussi à ce jeu-là. Il faut qu'on continue comme ça, qu'on continue de travailler et espérons un autre match bonifié, pourquoi pas. "

CSB : " Et de tout ce que j'ai pu entendre depuis le début de la rencontre, le groupe vit bien ? "

SF : " Oui, c'est bien, on a une bonne ambiance. Aujourd'hui, mine de rien, c'était assez décontracté, on ne s'est pas pris la tête, on s'est dit " il faut qu'on les allume direct, il faut qu'on joue. Il se passera ce qu'il se passera mais, si on reste concentré et qu'on reste tous dans le même état d'esprit de vouloir gagner et avancer, ça marchera comme ça. "

CSB : " Tu nous parles un peu de ton essai ? "

SF : " Ça fait toujours du bien de marquer des essais, surtout que ça ne m'arrive pas souvent (rires) " 

CSB : " Les gros t’ont tous ouvert la voie !

SF : " Tant mieux, je m'étais dit " Santi a marqué, il faut que je marque (rires) ! "