Simon Pagès : " Mine de rien,on se fatigue moins quand on attaque "

05 Mars 2020 - Actu Equipe A

Le froid, la pluie et le vent ne sont pas les meilleurs amis de Simon Pagès. Mais l'arrière bleu et blanc ne s'est pas laissé démonter par la météo et a réalisé un match plein pour sécuriser sa ligne. Aucun essai marqué pour Mâcon, mission réussie pour Simon. 

CSB : " Cette rencontre a vraiment été un match d'hommes ? "

SP : " Oui, du combat, des conditions climatiques compliquées. C'est surtout un gros match des avants, derrière, on n'a pas eu grand-chose à faire. Ce sont les avant qui ont été très bons en conquête et qui, dans le combat, ont pris le dessus sur Mâcon. "

CSB : " En même temps, vu la météo, ce n'était pas les meilleures conditions possibles pour les arrières de se livrer à de grandes envolées ? "

SP : " Non, mais de toute façon, on le savait en regardant la météo avant le match. On sait que ça allait être un match avec derrière, de l'occupation, assurer sur les ballons hauts et se resserrer en défense mais, quoi qu'il arrive, ne pas faire de grandes envolées. C'était occupation du terrain et se rassurer au maximum. "

CSB : " Beaune a largement dominé le premier quart d'heure mais sans concrétiser. Est-ce que ça un peu fait rager en se disant " on essaie, on essaie mais on n'y arrive pas ? "

SP : " Non, pas vraiment parce qu'on n'a pas été mis en danger par Mâcon. On s'attendait peut-être à un match un petit peu plus dur que ça mais au final, on quand même nous tout le temps été dans l'avancée. On a bien maîtrisé le ballon, je pense qu'on a eu la possession sur le match. Même si on n'a pas concrétisé le premier quart d'heure, je pense qu'on n'a a jamais été mis en danger ni été inquiété par cette équipe. "

CSB : " Un essai à la 40e puis un essai à la 80e, c'est symbolique ? "

SP : " On finit bien, contrairement à d'habitude où on démarre fort et où on s'éteint souvent en 2e mi-temps. Là, malgré le score acquis, on n'a pas essayé de gérer le match. On a continué de jouer et, peu importe le moment où on marque, le but, c'est quand même de marquer (rires). 

CSB : " On vous a senti galvanisé sur la fin de match, on avait l'impression qu'il n'y avait pas de fatigue. Ca avançait encore et toujours. Vous vous êtes dit qu'il ne fallait surtout pas vous faire contrer ou alors, vous étiez tout simplement bien ? "

SP : " On était bien mais on n'était pas non plus à l'abri au niveau du score. Il y avait 13-3 donc, s'ils marquaient, ils pouvaient vite revenir et ça pouvait vite devenir compliqué. Mine de rien, on se fatigue moins quand on attaque que quand on défend et c'est là où les gros ont vraiment su multiplier les efforts, repartir au ras à chaque fois. C'est quand même plus facile d'attaquer, il y a beaucoup moins de fatigue. "

CSB : " Tout ça vous met dans de très bonnes conditions pour aller à Dijon ? "

SP : " On ne va pas se projeter sur Dijon pour le moment. On va profiter d'avoir un peu de repos parce-que ça a été un gros combat aujourd'hui. On sait que Dijon va être un gros derby, c'est une grosse équipe aussi. On espère que ça ne sera pas le même temps ni les mêmes conditions et ce ne sera sûrement pas le même volume de jeu. "